Pérou: Salkantay trek et Machu Picchu

Pérou: Salkantay trek et Machu Picchu

Salkantay trek et Machu Picchu

C'est à Cuzco que Sílvia me rejoint pour commencer son voyage au Pérou. Notre objectif: réaliser le Salkantay trek avant de profiter de la beauté du Machu Picchu.

Jour 1: Laguna de Humantay

Réveil de bonne heure puisque nous avons rendez-vous à 5 heures pétantes devant l'agence pour le départ. Le départ du trek n'est pas tout proche, il y a de la route à faire.

Dans le bus, nous sommes nombreux. Nous serons quinze personnes à faire ce trek.

Après une pause pour le petit déjeuner, nous arrivons à Soraypampa où se situe le départ de la randonnée. La première journée n'est pas la plus intense: environ 2 heures de marche (hors pauses) pour moins de 500 mètres de dénivelé positif.

Si ce n'est pas la journée la plus difficile, le décor cependant est splendide. Arrivés à un peu plus de 4300 mètres d'altitude, nous avons le plaisir de découvrir la Laguna de Humantay. Tout comme les autres lagons que j'ai pu découvrir à Huaraz (Laguna Churup et Laguna Paron) la couleur de l'eau est d'un bleu turquoise magnifique.

Nous arriverons à notre campement un peu avant 14 heures pour profiter d'un repas chaud préparé par les cuisiniers qui nous accompagnent. Le reste de l'après-midi est libre, l'occasion de discuter avec les autres personnes qui nous accompagnent ou de faire une sieste pour s'habituer à l'altitude.

Voir la trace GPX.

Jour 2: Point culminant et descente jusqu'à Collpapampa

Une fois n'est pas coutume, réveil à 5 heures du matin pour cette seconde journée. Réveil beaucoup plus agréable que le précédent puisque les cuisiniers viennent nous réveiller directement dans nos tipis en nous apportant un maté chaud !

Après un copieux petit déjeuner, nous nous mettons en route vers 6h30 pour atteindre le point culminant de la randonnée à 4629 mètres d'altitude. Il s'agit de la journée la plus difficile du trek avec environ 22 kilomètres à parcourir et 750 mètres de dénivelé positif.

La vue depuis le sommet est bien entendue magnifique malgré le nombre de personnes présentes à cet endroit. L'ascension n'était pas extrêmement difficile et serait même facile si elle n'était pas à plus de 4000 mètres d'altitude.

Une fois remis de nos émotions, nous entamons notre descente pour rejoindre Collpapampa située à 2900 mètres d'altitude où nous arriverons vers 17 heures.

Si les paysages le long de la descente sont magnifiques et très variés puisque l'on passe de la montagne à la jungle, nous n'avons malheureusement pas pu les apprécier à leur juste valeur puisque le brouillard aura été de la partie toute la journée.

Voir la trace GPX.

Jour 3: Inca trail !

Réveil un peu plus tardif ce jour: 5h45. Cette fois encore avec un maté chaud très appréciable. Aujourd'hui, nous ne continuons pas sur le chemin du Salkantay Trek, prétendument fermé suite à un éboulement. Qu'importe puisque Carlos, notre guide, nous propose d'aller faire une étape de l'Inca trail.

Départ en bus à 7h40 pour rejoindre le lieu de départ du trek. Après plus d'une heure de superbes paysages, nous arrivons au pied de l'une des étapes de l'Inca trail. Pour ne pas suivre le groupe, je prends de l'avance et je fais bien ! Il y assez peu de personnes sur ce chemin et je marche tout seul la plupart du temps.

Le dénivelé est assez faible et le temps est parfait pour profiter de la vue sur la vallée qui est impressionnante. De très nombreux papillons jalonnent l'ensemble de ce chemin et s'envolent à mon passage.

Après une pause au sommet pour attendre le reste du groupe, je repars tout seul, pour entamer la descente et tenter de rejoindre Santa Teresa où se situe notre logement pour la nuit. Un bus doit normalement nous récupérer en bas de la descente pour nous y emmener mais j'ai envie de marcher et j'ai repéré un petit chemin pédestre pour rallier la ville. Malheureusement le chemin se termine en cul de sac quelques kilomètres plus loin et je suis obligé de faire demi-tour pour terminer en voiture. Un GPS c'est bien mais écouter le guide ce n'est pas mal non plus.

Nous mangeons tard, le temps que tout le monde arrive à Santa Teresa. Après le repas, direction les sources d'eau chaudes pour se détendre. Deux heures à ne rien faire dans de l'eau naturellement chaude, la conclusion parfaite d'une bonne journée de marche.

Le soir, c'est la fête autour d'un feu de camp. Les chamallows grillent au bout des piques en bois et la bière coule à flot !

Voir la trace GPX.

Jour 4: Zipline et arrivée à Aguas Calientes

Pour ce quatrième jour, c'est grasse matinée jusqu'à 7h. Pas de maté aujourd'hui et les restes de la bière de la veille rendent ce réveil difficile.

Qu'importe, après le petit déjeuner c'est zipline ou tyrolienne en français. Cinq tyroliennes de plus en plus longues suivies d'un pont de singe nous font passer une superbe matinée.

Après ces bons moments au dessus de la rivière, nous reprenons le bus pour Hydroélectrica. Après le déjeuner il nous faudra environ trois heures de marche le long des rails pour rejoindre le village d'Aguas calientes. Il s'agit de notre dernière étape avant d'aller visiter le Machu Picchu, considéré comme l'une des sept nouvelles merveilles du monde.

Le village est extrêmement touristique, ce qui se comprend étant donné qu'il s'agit d'une étape obligatoire pour visiter le Machu Picchu. Qu'importe, nous y dégusterons notre dernier repas tous ensemble avant de retrouver le confort d'un matelas qui nous avait fait défaut les jours précédents.

Pas de trace GPX correcte pour cette journée malheureusement.

Jour 5: La montée des marches et la visite du Machu Picchu

Réveil à 4h30 et départ dans la foulée pour entamer la montée des marches qui mènent au Machu Picchu.

Arrivés au sommet, Carlos nous emmène pour visiter le Machu Picchu. Malheureusement le brouillard et la pluie sont omniprésents et la visite devient très vite désagréable. Après deux heures à se promener dans les ruines, tout le monde est trempé, lessivé, frigorifié.

Avec Sílvia et quelques autres nous décidons de nous mettre à l'abri en attendant la fin de la pluie. Il nous faudra attendre deux bonnes heures avant qu'enfin le ciel commence à se dégager. Ceux qui doivent rentrer en bus sont déjà partis et n'ont donc pas pu profiter réellement de leur visite tandis que ceux qui rentrent en train (beaucoup plus cher) ont encore quelques heures temps devant eux. De notre côté, nous avons pris une nuit supplémentaire à Aguas calientes, ce qui nous laisse toute la journée devant nous.

Si la matinée était très désagréable, doucement le temps s'améliore et nous finirons par passer l'après-midi complète au Machu Picchu. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, sans la pluie et le brouillard le site est beaucoup plus impressionnant.

La vue depuis la Puerta del sol (porte du soleil) est sublime, les endroits pour se détendre ne manquent pas et au fur et à mesure de la journée, le site se vide de ses visiteurs ce qui le rend encore plus appréciable.

Nous finirons par retourner à Aguas calientes aux alentours de 18 heures, après avoir saturés nos téléphones de photos du Machu Picchu, des lamas et des montages alentours.

Voir la trace GPX.

Jour 6

Cette dernière journée était probablement la plus tranquille de ce trek puisque notre unique impératif était de retourner à Hydroélectrica pour y prendre le bus de retour. Ce que nous avons fait très tranquillement après un petit déjeuner dans la ville.

Voir la trace GPX.

Conclusion

Le Salkantay trek était absolument génial. Les paysages sont superbes tout au long du parcours et l'organisation était excellente.

Le Machu Picchu est un site formidable. Si le temps n'était pas parfait dans la matinée, nous avons tout de même pu profiter de sa beauté tout l'après-midi.

Quelques photos