Pérou: Arequipa et le canyon Colca

Pérou: Arequipa et le canyon Colca

Après Ica et l'oasis de Huacachina on continue vers le sud, direction Arequipa.

Arequipa

Surnommée la cité blanche, Arequipa porte bien son nom. La ville, située dans les Andes péruviennes est magnifique. L'architecture n'a rien à voir avec ce que j'ai pu voir auparavant dans les autres villes péruviennes.

Le centre historique de la ville d'Arequipa est d'ailleurs inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Autant dire qu'il est très agréable de déambuler dans les rues de la ville, de prendre un café en terrasse sur la place principale ou d'admirer les cours intérieures qui sont légions.

Arequipa est également très réputée pour sa nourriture traditionnelle. J'y ai effet dégusté un superbe burger fait maison (ok, ce n'est pas très traditionnel mais tout de même).

Canyon de Colca

A proximité de la ville d'Arequipa se trouve le Canyon de Colca, le deuxième plus grand canyon du monde,

J'ai opté pour un tour de trois jours à 150 soles (environ 38€) incluant le transport, le logement et la plupart des repas.

Jour 1

Départ à 3h15 (oui, oui, du matin) de l'auberge à Arequipa. Après plus de trois heures de transport, premier arrêt pour prendre un petit déjeuner. L'occasion de voir mon premier lama ou plutôt mon premier alpaga dont la laine est très réputée. Après le repas, nous reprenons la route pour aller au Cruz del Condor, un superbe point de vue qui permet d'observer des condors (oui, il porte bien son nom).

A 10h, la rando commence. Nous sommes cinq à visiter le canyon pendant trois jours avec Abel, notre guide. Au programme de cette première journée: de la descente et encore de la descente pour se rendre au fond du canyon. Le rythme est très lent, heureusement Abel nous annonce que chacun peut aller à son rythme, ouf !

Le canyon est vraiment très impressionnant. Il est également touristique, nous sommes loin d'être les seuls à emprunter cet itinéraire. Comme nous l'expliquera Abel, il ne s'agit pourtant pas de la saison haute. Encore une fois, le hasard faisant bien les choses, je suis dans la région en moyenne saison.

Une fois tout le monde arrivé au fond du canyon, nous ne sommes plus qu'à une petite demi-heure de San Juan de Chucho où nous attends un repas chaud (avec de la viande d'alpaga). Ayant opté pour la visite du canyon en trois jours, c'est également là que nous passerons la nuit, ceux ayant opté pour la visite en deux jours continueront leur route après le repas.

L'après-midi passe tranquillement. Tandis que les autres bronzent au soleil, j'en profite pour aller me promener dans les alentours du village où les chemins sont nombreux. En milieu d'après-midi, Abel nous emmène à quelques minutes de l'auberge pour nous faire découvrir la flore locale et nous expliquer comment les locaux utilisent toutes ces plantes pour soigner différents maux.

Jour 2

Cette fois, nous reprenons notre route vers 8h30 après un petit déjeuner à l'auberge. Journée calme aujourd'hui également puisque nous arrivons vers 13h15 à l'oasis de Sangalle après ce qu'il serait plus exact de nommer une promenade qu'une randonnée. Heureusement Abel est intarissable d'anecdotes et de renseignements sur la flore locale.

L'oasis de Sangalle est magnifique. Coincée au milieu du canyon, la flore y est incroyablement plus développée qu'aux alentours. On voit tout de même rapidement qu'il s'agit d'un endroit touristique: l'intégralité de cette oasis est composée d'auberges ou d'hôtels, la plupart ayant leur piscine d'eau chaude (environ 20°).

Nous y passerons l'après-midi à nous détendre dans la piscine ou dans les hamacs avant d'attaquer la dernière journée.

Jour 3

Si le premier jour nous n'avons fait que descendre, forcément il faut remonter. :)

Départ à 5h du matin pour s'attaquer au chemin permettant de sortir du canyon puis de rejoindre Cabanaconde. Une des personnes de notre groupe a déclaré forfait la veille et effectuera donc la montée en mule.

La montée est éprouvante mais cependant pas autant que celle de la Lagune Churup et en un peu moins de deux heures, je suis au sommet. Abel notre guide nous avouera l'avoir déjà fait en 1h et le record, détenu par un local, est de 47 minutes. J'ai encore un peu de boulot. :)

Une fois tout le monde arrivé au sommet, on continue notre chemin en direction de Cabanaconde pour y prendre un petit déjeuner. Cette toute petite ville est absolument incroyable. Coincée entre les montagnes et les volcans, les paysages sont fabuleux. Si le canyon était impressionnant, ce n'est rien par rapport aux alentours de Cabanaconde.

Une fois le petit déjeuner pris, on reprends le bus. Le retour vers Arequipa se fait tranquillement avec différents arrêts pour profiter du paysage, voir des lamas (des vrais cette fois) et surtout, se baigner dans des piscines d'eau chaude dont l'eau provenant des volcans alentours est changée tous les jours (excusez du peu).

Conclusion

Dommage que nous n'ayons pas eu plus de temps pour visiter Cabanaconde et que le ciel se soit couvert avant que nous arrivions au dessus des volcans.

Sur trois jours, la visite est très tranquille et le temps de marche limité. Mieux vaut donc opter pour la visite en deux jours pour celles et ceux qui souhaitent marcher, d'autant plus que le premier village où nous avons passé la nuit est d'un intérêt très limité.

En revanche, si l'effort physique sur trois jours est assez faible, les explications fournies par Abel étaient très enrichissantes.

Bref, le canyon de Colca est vraiment incontournable.

Quelques photos