Pérou: Visite d'Iquitos

Pérou: Visite d'Iquitos

Pour me rendre de Yurimaguas à Lagunas pour passer cinq jours dans la forêt amazonienne, j'ai opté pour le bateau, le fameux "barco lento". Je n'ai d'ailleurs pas hésiter à refaire le même choix pour me rendre de Lagunas à Iquitos.

El barco lento

Comme son nom l'indique, le bateau lent n'est pas le choix le plus pertinent pour se rendre de Yurimaguas à Iquitos rapidement. Si certaines embarcations font ce trajet en un peu plus de 12 heures il faut compter 2 à 3 jours avec le bateau lent. Pour les plus pressés, il est également possible de prendre l'avion depuis Tarapoto, située à deux heures de bus de Yurimaguas. En revanche si le temps n'est pas un problème, le bateau lent est définitivement le plus économique: 100 soles (environ 25€), nourriture comprise. C'est aussi et surtout le meilleur moyen de passer un trajet fantastique.

Sur ce bateau, il faut être équipé ! Tout le monde débarque avec son hamac pour pouvoir dormir et sa gamelle pour recevoir sa portion de nourriture matin, midi et soir.

Devant aller à Lagunas, j'ai donc fait le trajet de Yurimaguas à Iquitos en deux étapes. Il faut environ 12h de navigation pour aller de Yurimaguas à Lagunas et un peu plus de deux jours pour relier Lagunas à Iquitos.

Il m'est tout simplement impossible d'expliquer en détail la richesse des rencontres et des expériences vécues sur ce bateau ! Entre un groupe de français qui a passé une grande partie de son temps à faire découvrir le jonglage et le tressage de bracelets brésiliens à des enfants péruviens, les couchers de soleil superbes sur la rivière, les entassements de hamacs entre les caisses d'œufs et d'autre marchandises, les soirées au rythme de la guitare sud américaine jouée avec brio, les douches sous la pluie, la découverte de la variante locale du black jack, la rencontre avec de nombreux autres touristes en direction d'Iquitos ainsi que tout le reste, il me faudrait définitivement bien plus qu'un article de blog !

En un mot comme en cent, ces deux trajets était absolument fantastiques et méritent définitivement leur place sur le podium des plus beaux moments que j'ai vécus au Pérou jusqu'à maintenant !

Iquitos

Situation

Située en plein milieu de la forêt équatoriale et habitée par quelques 400 000 personnes, Iquitos est la plus grande ville du monde n'étant pas accessible par la route. Les seuls moyens d'y accéder sont donc le bateau et l'avion. La ville tout au nord-est du Pérou, à proximité des frontières brésilienne (à l'est) et colombienne (au nord).

Cette situation a bien entendu de nombreuses répercussions sur la ville: les voitures y sont rares (tant mieux) et la plupart de déplacements terrestre se font en moto taxis. Les backpackers sont nombreux dans les auberges, la plupart venant de Colombie et cherchant à continuer leur périple vers le Sud. Les connexions internet sont lentes si ce n'est très lentes. Pas de soucis pour des vacances mais je ne pourrais clairement pas vivre là-bas à l'année. :)

Sur place

Un petit groupe de 7-8 personnes s'étant formé durant notre trajet sur le bateau, nous nous sommes tout naturellement retrouvés dans la même auberge de jeunesse.

La ville est très grande mais le centre est de taille raisonnable. Une superbe promenade longe la rivière Itaya qui forme une sorte de lac naturel à cet endroit.

Ces quelques jours à Iquitos sont passés très vite. Entre la préparation d'un ceviche (poisson "cuit" dans du jus de citron), un match de foot nocturne opposant locaux et gringos, des errances dans l'incroyable et gigantesque marché de Belen et quelques bières partagées à l'auberge, je n'ai pas vu le temps passer !

Nous avons également visité la ferme aux papillons de Pilpintuwasi. Partis pour voir des papillons, nous fumes agréablement surpris de découvrir de nombreux singes, des paresseux, des tapirs, un toucan, un jaguar et bien d'autres animaux dans un cadre assez original, une sorte de zoo inversé où le visiteur est enfermé tandis que certains de ces animaux sont en liberté. Du moins, en théorie puisqu'en réalité, la plupart des animaux sont en cage tout de même. Cependant dans cette "ferme aux papillons", tous les animaux présents (exceptés les papillons évidemment) ont été recueillis.

Au final, c'était une excellente idée d'aller jusqu'à Iquitos. La beauté de la promenade le long de la rivière, l'originalité du marché de Belen ainsi que les rencontres dans l'auberge furent autant d'excellents moments.

Quelques photos