Arrivée à bord de Licorne Pacifique

Arrivée à bord de Licorne Pacifique

Ma présence sur l'île de Rhodes n'était pas due au hasard. J'avais effectivement rendez-vous avez Marcel, le propriétaire et capitaine de Licorne Pacifique.

Présentations

C'est donc le 3 août que j'ai rejoint Marcel et Florence, une amie à lui, sur Licorne Pacifique.

C'est à bord de ce sloop de 35 pieds entièrement construit de ses propres mains que Marcel navigue entre les îles grecques 5 à 7 mois par an depuis plus de 20 ans. Florence a également beaucoup d'expérience avec plusieurs transats à son actif et de très nombreuses navigations un peu partout autour du monde. Inutile de dire que je suis le petit débutant du bord. :) Les semaines à venir promettent d'être instructives !

Pour que l'équipage soit complet, n'oublions pas également de mentionner Max, le pilote automatique et Zézette, l'annexe terrestre (elle aussi construite par Marcel).

La vie à bord

Pas de navigation les premiers jours et pour cause: l'hélice de Licorne Pacifique se trouvait au fond du port et le génois affichait une belle balafre suite à une couture qui a cédée.

Heureusement, le plongeur du port a retrouvée l'hélice assez rapidement. Nous avons eu énormément de chance puisqu'il a également retrouvé tout le reste (cône, déflecteur, rondelle) ce qui nous a évité d'avoir à commander des pièces (chères, comme toutes les pièces à bord d'un bateau) et d'attendre leur livraison !

Pendant ce temps là, j'ai put aider Florence à recoudre le génois. Je ne m'attendais absolument pas à faire de la couture en arrivant à bord mais c'était une expérience intéressante et je serai près à sortir aiguilles et fil si je recroise un génois dans le besoin !

Première navigation

Le génois est réparé et l'hélice de nouveau en place. Malheureusement il n'y a pas de vent, c'est le calme plat ou, comme on dit dans le jargon, il y a pétole.

Qu'importe, nous somme tous trois pressé de quitter Rhodes et son agitation permanente. Nous mettons donc le cap sur Chalki, une petite île située à l'ouest de Rhodes.

La majorité du trajet aura lieu au moteur mais nous avons quand même eu la chance de pouvoir tirer un bord peu avant d'arriver.

Nous arrivons de nuit à Chalki une jolie petite ville côtière dont le calme est un réel plaisir après cette semaine au cœur de l'agitation qui anime Rhodes.

C'est depuis un petit bar de Chalki que j'écris ces lignes. Après la pétole d'hier le vent s'est en effet levé (force 7-8) et nous avons donc décidé de passer la journée à quai. L'occasion d'alterner pêche, farniente et promenades !

Quelques photos